La profonde ambivalence de la communication

Résumé : La communication est un processus ambivalent, profondément ambigu. En effet,on peut avec raison soutenir qu’elle est partout (dans nos foyers, sur nos lieux de travail, dans nos associations, etc.), qu’elle touche tout le monde (bébés, vieillards, riches, pauvres, occidentaux orientaux, etc.), qu’elle est un fait social total (concerne aussi bien, la culture que la politique ou l’économie). Mais, à l’inverse, on peut tout aussi bien arguer que la communication n’est nulle part : les familles se disloquent, les entreprises deviennent des marchés internes, deux milliards d’individus n’ont pas accès à l’électricité et se trouvent exclus des réseaux mondiaux de la communication, tandis que les autres échangent de pseudo à pseudo à des milliers de kilomètres de distance mais méconnaissent leurs voisins, etc… Alors société de communication ou société d’incommunication ?
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
La communication , CNRS éditions, 2010
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01180372
Contributeur : Eric Dacheux <>
Soumis le : dimanche 26 juillet 2015 - 12:47:58
Dernière modification le : lundi 24 août 2015 - 01:02:49
Document(s) archivé(s) le : mardi 27 octobre 2015 - 10:13:43

Fichiers

La profonde ambivalence de la ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : sic_01180372, version 1

Collections

Citation

Eric Dacheux. La profonde ambivalence de la communication. La communication , CNRS éditions, 2010. 〈sic_01180372〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

386

Téléchargements de fichiers

423