Quelles mnémotechniques pour l'Internet ?

Résumé : Le but de cet article est de montrer que les mnémotechniques de l'internet constituent des hypomnemata, en tant que mémoire extériorisée selon la définition de Bernard Stiegler. Nous étudions plus particulièrement les signets sociaux avec l'exemple de la plateforme Diigo que nous avons analysée avec une enquête en ligne auprès d'usagers. Nous montrons que ces dispositifs présentent des intérêts autant individuels que collectifs en tant qu'écritures de soi. Ils nécessitent souvent une culture technique et une formation préalable malgré leur simplicité apparente du fait notamment des risques de captation de mémoire.
Type de document :
Article dans une revue
MEI - Médiation et information, L'Harmattan, 2010, Mémoires et Internet, revue MEI, n° 32. Déc, p.41-51 (32-Mémoires et Internet), pp.41-51


https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00629252
Contributeur : Olivier Le Deuff <>
Soumis le : mercredi 5 octobre 2011 - 14:31:42
Dernière modification le : lundi 12 octobre 2015 - 13:44:20
Document(s) archivé(s) le : vendredi 6 janvier 2012 - 02:30:37

Identifiants

  • HAL Id : sic_00629252, version 1

Collections

Citation

Olivier Le Deuff. Quelles mnémotechniques pour l'Internet ?. MEI - Médiation et information, L'Harmattan, 2010, Mémoires et Internet, revue MEI, n° 32. Déc, p.41-51 (32-Mémoires et Internet), pp.41-51. <sic_00629252>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

465

Téléchargements du document

1567