Guy Debord : de la critique situationniste - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

Guy Debord : de la critique situationniste

(1)
1

Abstract

Notre action sur le comportement, en liaison avec les autres aspects souhaitables d’une révolution dans les moeurs, peut se définir sommairement par l’invention de jeux d’une essence nouvelle. Le but le plus général doit être d’élargir la part non médiocre de la vie, d’en diminuer, autant qu’il est possible, les moments nuls. On peut donc en parler comme d’une entreprise d’augmentation quantitative de la vie humaine, plus sérieuse que les procédés biologiques étudiés actuellement. Par là même, elle implique une augmentation qualitative dont les développements sont imprévisibles. Le jeu situationniste se distingue de la conception classique du jeu par la négation radicale des caractères ludiques de compétition, et de séparation de la vie courante. Par contre, le jeu situationniste n’apparaît pas distinct d’un choix moral, qui est la prise de parti pour ce qui assure le règne futur de la liberté et du jeu. Ceci est évidemment lié à la certitude de l’augmentation continuelle et rapide des loisirs, au niveau de forces productives où parvient notre époque. C’est également lié à la reconnaissance du fait que se livre sous nos yeux une bataille des loisirs, dont l’importance dans la lutte de classes n’a pas été suffisamment analysée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Guy Debord et la critique situationniste_HZ_V3.pdf (544.28 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

sic_01759820 , version 1 (05-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : sic_01759820 , version 1

Cite

Hervé Zénouda. Guy Debord : de la critique situationniste. Matérialismes, culture & communication, Tome 1 : Marxismes, théorie et sociologie critiques., Presses des Mines, pp.163-180, 2016, 9782356713902. ⟨sic_01759820⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More