Mnémotechnologies, pour une théorie générale critique des technologies intellectuelles

Résumé : Le travail intellectuel utilise des outils apparemment très hétérogènes : de la liste au livre, en passant par les cartes, les diagrammes, ainsi que l'encyclopédie ou la bibliothèque jusqu'à l'informatique et internet. Pour mieux comprendre ce que partagent ces outils très variés, Mnémotechnologies propose une démarche de modélisation conceptuelle qui ouvre sur une théorie générale des technologies intellectuelles articulée autour de trois grandes raisons : la Raison graphique, la Raison classificatrice et la Raison simulatrice, chacune déclinant ses modalités propres de traitement, de navigation et de modélisation de l'information. Par leur inscription et enregistrement sur un support stable, ces technologies politiques de la pensée et de la mémoire traversent le temps et l'espace. Elles sous-tendent le processus d'avènement et d'imposition de l'institution, de l'état et du droit, comme le développement du savoir techno-scientifique et de la gestion des entreprises. Ainsi participent-elles toujours à la transformation ou à la stabilisation d'un pouvoir.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Hermès, pp.400, 2010
Liste complète des métadonnées

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00742250
Contributeur : Pascal Robert <>
Soumis le : mardi 16 octobre 2012 - 11:59:15
Dernière modification le : mercredi 5 septembre 2018 - 16:25:31

Identifiants

  • HAL Id : sic_00742250, version 1

Collections

Citation

Pascal Robert. Mnémotechnologies, pour une théorie générale critique des technologies intellectuelles. Hermès, pp.400, 2010. 〈sic_00742250〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

402