ARCHIMED - Une base de données historicisée au quotidien

Résumé : Les Hôpitaux universitaires de Genève, forment depuis 1995 un réseau d'établissements hospitaliers, comptant près de 7'900 collaborateurs travaillant sur 5 sites géographiques, comptant 2187 lits, et offrant annuellement 45'000 hospitalisations et 730'000 consultations ambulatoires (chiffres 2001). L'hôpital cantonal de Genève a été un des pionnier de l'informatique médicale en Suisse, voire en Europe. Dès 1976, le centre d'informatique hospitalière concevait le système DIOGENE, qui allait connaître de nombreux développements. Actuellement, la base de données patients rassemble les données d'environs un million de patients, avec un accroissement annuel de l'ordre de 40'000 patients. Dès le départ, le système DIOGENE a été conçu comme un système orienté patient et non pas comme un système de gestion administratif. Cependant, une telle base de données ne pouvait pas ne pas être exploitée du point de vue statistiques, tant pour des interrogations de type médical qu'administratif. Durant les premières années d'utilisation, ce type d'interrogation s'effectuait en mode batch, durant les heures creuses de l'exploitation. Cependant, ce type d'exploitation s'est progressivement heurté à plusieurs obstacles, et l'on envisagea la possibilité de créer une base « d'archivage » qui permettrait le lancement de requêtes statistiques sophistiquées, paramétrables, et sur une base anonyme sans mobiliser les ressources de la base de données opérationnelle. Ce projet vit le jour en 1993 par la réalisation de la base de données intégrée ARCHIMED,. Le concept clé de cette application réside dans la transcription des données liées aux patients en une série de « faits élémentaires », qui peuvent être manipulés ultérieurement de manière extrêmement performante. Pratiquement, les données préalablement sélectionnées des différents systèmes informatiques opérationnels, sont déversées quotidiennement dans une application qui les transforme en faits élémentaires puis les déversent dans la base de données ARCHIMED sur une base annualisée. Après dix ans d'activité (1993-2003) les chiffres sont les suivants : 70 millions d'enregistrements (faits élémentaires) Accroissement d'environs 1,5 Gigabytes par an (5MB * 365 j. = 1,8 GB) (soit 200 tables annuelles) Le concept qui a présidé à la naissance d'ARCHIMED a été d'ordre médical et opérationnel. Cependant, la nécessité d'harmoniser les données provenant de plusieurs systèmes initiaux, a forcé ses concepteurs à une réflexion ontologique qui a amené à une structuration qui rencontre les préoccupations d'une conservation des données à long terme. ARCHIMED représente donc un prototype de ce que pourrait être une base de donnée « historique », conçue dès le départ pour maîtriser un grand nombre de données à long terme.
Liste complète des métadonnées

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00095741
Contributeur : Jean-Daniel Zeller <>
Soumis le : lundi 18 septembre 2006 - 11:53:01
Dernière modification le : dimanche 24 septembre 2006 - 15:49:34
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 01:00:46

Identifiants

  • HAL Id : sic_00095741, version 1

Collections

Citation

Jean-Daniel Zeller. ARCHIMED - Une base de données historicisée au quotidien. Bulletin de l'association Histoire et Informatique, 2002, vol. 13/14. <sic_00095741>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

257

Téléchargements du document

953