Moreau de Saint-Méry et l'Apologie de la discrimination raciale - Transferts Critiques anglophones Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2023

Moreau de Saint-Méry and the Apology of racial discrimination

Moreau de Saint-Méry et l'Apologie de la discrimination raciale

Abstract

An important aspect of our doctoral research consists in the fact of noting that history has been carved essentially on the model of Western man whose civilization wants to be globalizing, gradually seeking to pack the other societies estimated to be behind the "great and true history", that is to say, the history of the Western world, the one that Matthieu Renault (2018) would call "the official-white history" which would have been erected in a kind of glorification of the people white, and in which the contribution of blacks had hitherto been systematically concealed, distorted, discriminated against, trivialized, etc. This vision of the Western world is noticed by many philosophers and historians, for whom this European schema would be, according to Laënnec Hurbon (2007), the prototype, worthy of being imitated by other societies. And the analysis, for example, of the Description topographique…(1797), historical work of Moreau de Saint-Méry, would allow us to understand these disavowals with regard to the potential of the interior values ​​of the Negro slaves, born or come from Africa. We notice, in fact, in the work of this historian, a rather pejorative description of the portrait of the black African, for reasons, moreover, very unsound. The Black, in his eyes, is not sufficiently similar to the White, the latter being, for him, made of an imposing body which charms and touches the senses, and of an admirable beauty which satisfies the pleasure of the eyes. Le Blanc's body is, therefore, arranged with a harmony well observed by Moreau de Saint-Méry between certain parts of the body, and between the features of the face: "elongated nose, […] hair less frizzy and more likely to extend and to be braided than the kind of wool which generally covers the head of the African, [...] less thick lips and more regular features than the African Negroes", affirms, Moreau Saint-Méry (1797: 26-55 ). The problem with these kinds of affirmations is that they make it clear that the African, for lack of these external aspects (elongated nose; smaller lips; smooth, plain, polished, tender hair; regular features; weakened yellow tint of the eyes; etc.) (Idem.), is necessarily not beautiful. Or, in other words, the White would be more graceful than the Negro because of the physical appearance of the latter whose body proportions would not be absolutely symmetrical. Why, then, does Moreau de Saint-Méry find the White beautiful and not the African? Who is, moreover, Moreau de Saint-Méry, or in the name of what does this historian set himself up as an arbiter to decide who should be beautiful or not? What is, in reality, the place of the role played by blacks in these types of narrative? Given that it seems very obvious to ignore the sphere that we despise, the importance of the place of black peoples in the story of Moreau de Saint-Méry, has it been despised knowingly or out of ignorance?
Un aspect important de nos recherches doctorales consiste dans le fait de constater que l'histoire s'est taillée essentiellement sur le modèle de l'homme occidental dont la civilisation se veut globalisante, cherchant progressivement à emballer les autres sociétés estimées en retard par rapport à la « grande et vraie histoire », c'est-à-dire, l'histoire du monde occidental, celle que Matthieu Renault (2018) appellerait « l'histoire officielle-blanche » qui se serait érigée en une sorte de glorification du peuple blanc, et dans laquelle, la contribution des Noirs avait jusqu'alors fait systématiquement l'objet d'occultation, de déformation, de discrimination, de banalisation, etc. Cette vision du monde occidentale est remarquée chez de nombreux philosophes et historiens, pour qui ce schéma européen serait, selon Laënnec Hurbon (2007), le prototype, digne d'être imité par les autres sociétés. Et l'analyse, par exemple, de la Description topographique…(1797), oeuvre historique de Moreau de Saint-Méry, nous permettrait de comprendre ces désaveux à l'égard du potentiel des valeurs intérieures des Nègres esclaves, nés ou venus d'Afrique. On remarque, en effet, dans l'oeuvre de cet historien, une description assez péjorative du portrait du Noir d'Afrique, pour des raisons, d'ailleurs, très peu solides. Le Noir, à ses yeux, n'est pas assez semblable avec le Blanc, ce dernier étant, pour lui, fait d'un corps imposant qui charme et touche les sens, et d'une admirable beauté qui satisfait le plaisir des yeux. Le corps du Blanc est, donc, arrangé avec une harmonie bien observée par Moreau de Saint-Méry entre certaines parties du corps, et entre les traits du visage : « nez allongé, […] cheveux moins crépus et plus susceptibles de s'étendre et d'être tressés que l'espèce de laine qui couvre en général la tête de l'Africain, […] lèvres moins grosses et traits plus réguliers que les Nègres africains », affirme, Moreau Saint-Méry (1797 : 26-55). Le problème de ces genres d'affirmations, c'est qu'elles donnent à comprendre que l'Africain, faute de ces aspects extérieurs-là (nez allongé ; lèvres moins grosses ; cheveux lisses, unies, polies, tendres ; traits réguliers ; teinte jaune affaiblie des yeux ; etc.) (Idem.), n'est forcément pas beau. Ou, en d'autres termes, le Blanc serait plus gracieux que le Nègre à cause de l'apparence physique de ce dernier dont les proportions du corps ne seraient pas absolument symétriques. Pourquoi, alors, Moreau de Saint-Méry trouve-t-il le Blanc beau et non l'Africain ? Qui est, d'ailleurs, Moreau de Saint-Méry, ou au nom de quoi cet historien s'érige-t-il en arbitre pour décider qui doit être beau ou pas ? Quelle est, en réalité, la place du rôle joué par les Noirs dans ces types de récit ? Étant donné qu'il parait fort évident de méconnaître la sphère qu'on méprise, l'importance de la place des peuples noirs dans le récit de Moreau de Saint-Méry, a-t -elle été méprisée sciemment ou par ignorance ?
Fichier principal
Vignette du fichier
Moreau de Saint-Méry et l’apologie de la discrimination raciale.pdf (665.23 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04135486 , version 1 (21-06-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04135486 , version 1

Cite

Jean Gardy Levictorieux Estimé. Moreau de Saint-Méry et l'Apologie de la discrimination raciale : Le peuple nègre décrit aux proportions géométriques imparfaites. 2023. ⟨hal-04135486⟩
156 View
50 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More