« IL A RETIRÉ SON THERMOS DE SON AISSELLE » : les cheminements de la machine - Transferts Critiques anglophones Access content directly
Journal Articles Des mots aux actes Year : 2022

« IL A RETIRÉ SON THERMOS DE SON AISSELLE » : les cheminements de la machine

Claire Larsonneur

Abstract

Depuis le lancement des outils de traduction neuronale grand public en 2016-2017, ces technologies ont effectué des progrès impressionnants. En témoigne l'expérience menée par Hans-Christian Oeser en 2020 sur la traduction d'un roman entier de Christopher Isherwood vers l'allemand, traduction ensuite publiée par un éditeur traditionnel. Oeser note le gain de temps et de fatigue car la traduction automatique évite la saisie du texte. Il pose néanmoins la question de la voix du traducteur, car le texte traduit, bien que correct dans l'ensemble, est monotone et généralement calqué sur l'original. Dans le cadre de la journée d'étude organisée par Florence Lautel-Ribstein et Camille Fort, on proposera ici d'explorer les possibilités et les limites de plusieurs outils grand public de traduction neuronale.
Fichier principal
Vignette du fichier
article LARSONNEUR 20 04 2022 vu CL.pdf (258.61 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03884608 , version 1 (05-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03884608 , version 1

Cite

Claire Larsonneur. « IL A RETIRÉ SON THERMOS DE SON AISSELLE » : les cheminements de la machine. Des mots aux actes, 2022, Traduire le prix Pulitzer 2021, 11. ⟨hal-03884608⟩
57 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More