version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
X° Colloque bilatéral franco-roumain, CIFSIC Université de Bucarest, 28 juin - 3 juillet 2003, (2003)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
RTF
sic_00000581.rtf(20 MB)
PDF
sic_00000581.pdf(603.6 KB)
HTML
index.html(64.5 KB)
sic_00000581, version 1
Comment le sens vient-il à l'image? Analyse d'une conversation autour d'un microscope en physique des matériaux
Catherine Allamel-Raffin
(11/05/2003)

C'est dans le cadre d'une étude portant sur la valeur probatoire des images scientifiques que nous nous sommes trouvée confrontée à leur profusion et à leur diversité au sein d'un laboratoire de physique des matériaux. Dans un premier temps, nous tenterons à travers l'analyse d'une conversation autour d'un microscope, de cerner comment le sens conféré à une image naît et se stabilise. La nature des échanges verbaux révèle les difficultés rencontrées lorsqu'il s'agit de s'accorder sur ce qui est perçu lors de la phase de production de ces images. La stabilisation du sens ne peut se comprendre sans référence à de multiples facteurs (contexte expérimental, savoir-faire, « encyclopédie » d'un chercheur ou « encyclopédies » d'une communauté, attentes particulières, etc.). Cette étude sera menée dans une perspective qui souhaite ne pas s'en tenir aux attendus de l'analyse de discours telle que la conçoit l'ethnométhodologie. Elle s'appuie entre autres sur les acquis théoriques du Groupe µ (rhétorique de l'image) et sur les recherches relatives à l'implicite dans les échanges verbaux (en vue de préciser les différents modes inférentiels à l'œuvre dans le processus de stabilisation du sens). Cette analyse nous permettra de comprendre que le sens d'une image en physique des matériaux n'est pas donné mais construit par les scientifiques. Dans un second temps, nous tenterons de préciser le statut méthodologique exact que l'on peut conférer à une analyse de conversation singulière lorsqu'on se penche comme nous sur la valeur probatoire des images. En effet, une telle analyse est infiniment précieuse car elle permet de rendre compte des difficultés rencontrées au moment de l'assignation d'un sens aux images. Cependant, dans la mesure où le résultat d'une telle activité d'assignation ne devient acceptable qu'au terme de son passage au travers de procédures de contrôle multiples (modélisation, interinstrumentalité), une tâche s'impose : celle qui consiste à déterminer la place exacte de l'analyse de conversation dans le cadre d'une étude qui doit prendre en compte de multiples composants de la recherche scientifique, dès lors qu'elle ne veut pas manquer son objet.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Communication et information scientifique
Image scientifique- analyse de conversation

tous les articles de la base du CCSd...