Enquêter sur les usages dans une perspective complexe. : Proposition d'un cadre épistémologique

Résumé : Entreprendre une recherche sur les usages place le chercheur face à de nombreux choix difficiles en termes de dimensions à analyser et de matériaux à accumuler. La complexité des phénomènes sociotechniques rend effectivement délicat de circonscrire le terrain concerné (Jouët, Le Caroff, 2013). Leur évolution rapide, fruit d'une équivocité intrinsèque des dispositifs développés (Weick, 1990) désormais exploitée dans leur conception même (Latzko-Toth, 2014), rend suspecte toute tentative de généralisation. Face à ces défis, de nombreux bilans soulignent le risque de s'en tenir à des descriptions sans portée théorique ou de théorisation déconnectée des faits empiriques (Jouët, 2000 ; Denouël, Granjon, 2011 ; Vidal, 2012). Pour autant, les nombreux courants s'intéressant aux phénomènes techniques en société ne dialoguent pas naturellement tant leurs choix de cadrages théorique et méthodologique peuvent paraître a priori éloignés. Le chercheur sensible à ces différentes approches peut alors peiner à mettre en place un protocole d'enquête intégrant ces angles complémentaires. Pour répondre à ces enjeux, de nombreux programmes ambitieux de recherche ont été élaborés (Granjon, 2004 ; Jauréguiberry, Proulx, 2011 ; Jouët, 1993 ; Vitalis, 1994), mais leur exigence ne les rend pas nécessairement aisés à appliquer. Cette contribution propose une tentative de mise en place d'un cadre épistémologique de recherche sur les usages au sein duquel situer son apport. Elle se fonde sur une synthèse de réflexions suscitées par plusieurs projets portant sur les usages des dispositifs sociotechniques d'information et de communication et un séminaire de recherche (2012-2015) ayant permis de revisiter les travaux majeurs s'étant intéressés aux phénomènes sociotechniques. L'objectif consiste à identifier différentes phases dans la progression d'un programme de recherche complexe sur les usages, les exigences propres à chacune de celles-ci et leur complémentarité. Selon les moyens à la disposition du chercheur, il devient ainsi possible de mettre en place un programme dans son intégralité ou de situer son apport au sein d'une phase spécifique. L'intérêt et la limite de la contribution s'en trouvent clarifiés ainsi que le lien de complémentarité entre des travaux de nature différente. Un premier point reviendra sur les problèmes concrets de mise en place d'un programme complexe de sociologie des usages. Nous détaillerons ensuite la proposition d’un cadre épistémologique pour enquêter sur les usages. Un dernier point abordera les conditions pratiques de mise en place de ce cadre. Nous espérons ainsi contribuer à l'élaboration d'une approche communicationnelle des usages, reposant sur la complémentarité des courants s'intéressant aux phénomènes sociotechniques.
Type de document :
Communication dans un congrès
ENJEUX MÉTHODOLOGIQUES DE LA RECHERCHE SUR LES USAGES D’INTERNET ET DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES, May 2016, Montréal, Canada
Liste complète des métadonnées

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01514256
Contributeur : Jean-Claude Domenget <>
Soumis le : mardi 25 avril 2017 - 22:21:45
Dernière modification le : jeudi 27 avril 2017 - 01:06:16

Identifiants

  • HAL Id : sic_01514256, version 1

Collections

Citation

Alexandre Coutant, Jean-Claude Domenget. Enquêter sur les usages dans une perspective complexe. : Proposition d'un cadre épistémologique. ENJEUX MÉTHODOLOGIQUES DE LA RECHERCHE SUR LES USAGES D’INTERNET ET DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES, May 2016, Montréal, Canada. 〈sic_01514256〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44