Survivances Cinéphiliques, Wim Wenders, Pina Bausch et Nicholas Ray

Résumé : Lorsque Pina Bausch quitta ce monde, Wenders aurait pu renoncer à son projet de tourner avec elle. Sur l'insistance des danseurs et de la compagnie, il ne le fit pas. Wenders portait ce projet avec Pina depuis si longtemps. Il a fallu que la mort intervienne au moment de sa réalisation. Si le film n'accompagnerait plus Pina Bausch dans son travail comme c'était prévu, au moins les danseurs allaient quitter la scène et se mettre à danser au milieu de la ville. À trente ans d'intervalle, il y a un autre film où Wenders a été confronté à la mort du personnage principal jouant, cette fois-là, son propre rôle. Il s'agit de Nick's Film - Lightning Over Water (1980). Dans cette fiction sur et avec Nicolas Ray, celui-ci est mourant. Wenders met en quelque sorte en scène la mort du cinéaste. Or, dans ces deux films, on trouve une scène à peu près semblable : une séance de projection privée où les protagonistes principaux apparaissent, une projection dans la projection en quelque sorte. Le procédé est le même, la plastique est approchante. Ne faut-il pas voir dans cette ressemblance une forme de survivance cinéphilique qui nous renvoie à la notion de Nachleben formulée en son temps par Warburg et revisitée par Didi-Huberman ?
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers de Champs Visuels, L'Harmattan, 2013, pp.100-121
Liste complète des métadonnées

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00856303
Contributeur : Bruno Girard <>
Soumis le : vendredi 30 août 2013 - 17:59:00
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:22:52

Identifiants

  • HAL Id : sic_00856303, version 1

Collections

Citation

Bruno Girard. Survivances Cinéphiliques, Wim Wenders, Pina Bausch et Nicholas Ray. Cahiers de Champs Visuels, L'Harmattan, 2013, pp.100-121. 〈sic_00856303〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

240