Survivances Cinéphiliques, Wim Wenders, Pina Bausch et Nicholas Ray - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers de Champs Visuels Year : 2013

Survivances Cinéphiliques, Wim Wenders, Pina Bausch et Nicholas Ray

(1)
1

Abstract

When Pina Bausch left this world, Wim Wenders could have drop the project they had of shooting together. He finally decided to continue the shooting given the dancers and the compagny's motivation. Wenders and Pina had this project since a long time, therefore it would be ashamed to let death interfear with the completion of the movie. Since the movie and Pina Bausch's work couldn't coexsiste, at least, the dancers would leave the teather and dance in the middle of the street. In the past thrity years, Wenders already had to face the death of the main actor who was playing his own caracter. This actor is Nick's Film -Lightning Over Water (1980). In this fiction, Nicolas Ray is playing the main role but is actually dieying and Wenders in a way stages the death of the film-maker. In both movies, we can find strong resemblance in some scenes : for instance, in a private shooting, the main caracter appears in a shooing within a shoothing scene. The process is basically the same, beauty is appealing. Should'n we understand in this resemblance some kind of survival of movie lover that sends us back to the Nachleben notion called in this period by A. Warburg and revised by G. Didi-Huberman.
Lorsque Pina Bausch quitta ce monde, Wenders aurait pu renoncer à son projet de tourner avec elle. Sur l'insistance des danseurs et de la compagnie, il ne le fit pas. Wenders portait ce projet avec Pina depuis si longtemps. Il a fallu que la mort intervienne au moment de sa réalisation. Si le film n'accompagnerait plus Pina Bausch dans son travail comme c'était prévu, au moins les danseurs allaient quitter la scène et se mettre à danser au milieu de la ville. À trente ans d'intervalle, il y a un autre film où Wenders a été confronté à la mort du personnage principal jouant, cette fois-là, son propre rôle. Il s'agit de Nick's Film - Lightning Over Water (1980). Dans cette fiction sur et avec Nicolas Ray, celui-ci est mourant. Wenders met en quelque sorte en scène la mort du cinéaste. Or, dans ces deux films, on trouve une scène à peu près semblable : une séance de projection privée où les protagonistes principaux apparaissent, une projection dans la projection en quelque sorte. Le procédé est le même, la plastique est approchante. Ne faut-il pas voir dans cette ressemblance une forme de survivance cinéphilique qui nous renvoie à la notion de Nachleben formulée en son temps par Warburg et revisitée par Didi-Huberman ?
Not file

Dates and versions

sic_00856303 , version 1 (30-08-2013)

Identifiers

  • HAL Id : sic_00856303 , version 1

Cite

Bruno Girard. Survivances Cinéphiliques, Wim Wenders, Pina Bausch et Nicholas Ray. Cahiers de Champs Visuels, 2013, 6/7, pp.100-121. ⟨sic_00856303⟩
76 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More