L'INTELLIGENCE TERRITORIALE, POUR UNE ANTICIPATION DES RUPTURES

Résumé : Au Nord comme au Sud, il est maintenant admis que la mondialisation ne pourra se passer d'une certaine reconnaissance du «local» et des responsabilités qu'il prendra dans son propre développement. Ce congrès intitulé « demain la ville » organisé par la Région Bruxelles Capitale peut en être une des illustrations. Cependant, même si les expériences des vingt dernières années ont donné corps à des approches de problématiques de développement, ces expérimentations localisées peinent encore à se déployer en une dynamique régionale et durable. On sait concevoir des outils d'analyse pour une gestion décentralisée, on sait élaborer des cadres réglementaires et législatifs, mais la difficulté est de parvenir à généraliser des dynamiques durables, à les ancrer dans les pratiques des habitants et des institutions. L'innovation territoriale endogène se nourrit des signaux à l'interne comme des flux d'informations en provenance de l'externe. Si l'horizon de temps permettait au Moyen Age, une assimilation progressive des rumeurs et informations, le contexte actuel en modifie considérablement la perspective. Pour ajuster une décision, il ne s'agit plus de recueillir un goutte à goutte d'informations mais de capter un « torrent » de données qu'il faut traiter en continu pour dépister à temps la menace et éventuellement saisir l'opportunité. .A l'instar de la grande entreprise, le territoire sera dans un proche avenir plus orienté dans un rapport de forces concurrentielles où le traitement de l'information sera essentiel. Si les mutations culturelles liées au développement des TIC (technologies de l'information et de la communication) sont encore dans le domaine des études, les nouvelles formes d'affrontement indirect résultant de cette évolution technologique sont encore très mal identifiées par les acteurs du territoire. En exemple, la montée en charge des délocalisations et de la mondialisation oblige le local à puiser dans les projets à dominante culturelle et touristique pour espérer capter quelques revenus d'une population de nomades aisés. L'originalité des projets s'épuise dans la réplication de parcs d'attraction et de «route culturelle». Leur essoufflement ne résidera pas dans un aspect uniquement technique mais dans un empiètement funeste des projets qui deviendront concurrents. Le territoire doit agir sur plusieurs fronts : garder ses acquis, si possible en les faisant évoluer tout en limitant ses risques et les possibles ruptures. Pour cela une évolution du traitement de l'information doit être envisagé ; il s'agit de promouvoir et d'accompagner une véritable mutualisation de l'information par le citoyen au sein d'un processus appelé intelligence territoriale.
Type de document :
Communication dans un congrès
DEMAIN LA VILLE / DESTAD VAN MORGEN / THE CITY OF TOMORROW, Nov 2007, Belgique. pp.34-44, 2007
Liste complète des métadonnées

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00186664
Contributeur : Philippe Herbaux <>
Soumis le : dimanche 11 novembre 2007 - 08:09:49
Dernière modification le : jeudi 3 mai 2018 - 14:12:02

Identifiants

  • HAL Id : sic_00186664, version 1

Collections

Citation

Philippe Herbaux. L'INTELLIGENCE TERRITORIALE, POUR UNE ANTICIPATION DES RUPTURES. DEMAIN LA VILLE / DESTAD VAN MORGEN / THE CITY OF TOMORROW, Nov 2007, Belgique. pp.34-44, 2007. 〈sic_00186664〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

198