Les (n)tic font-elles baisser le niveau ?

Résumé : Les (n)tic ont envahi la classe et l'université depuis les opérations du type « plan informatique » en France comme dans les autres pays du monde, quel que soit leur niveau de développement. L'attention se focalise généralement sur ces changements dans l'institution. Mais un autre facteur plus flou et moins bien étudié est l'impact des (n)tic sur les jeunes générations qui sont nées depuis ces premières « nouvelles technologies » : les jeux vidéos, les simulations, les téléphones mobiles avec leur sms et mms, les photos numériques, les ordinateurs, l'internet et son flot de musiques et de jeux en réseau, de courriel et de surf. L'hypothèse défendue est que l'exposition intensive des tout jeunes aux objets des Tic est un des facteurs-clé à la fois de l'effet Flynn (l'augmentation générale du QI et de la demande de stimulation intellectuelle) et de la crise mondiale de l'éducation, et qu'une des voies de résolution de cette crise passe par l'appropriation de la culture du cyberspace par les systèmes éducatifs. Si la technologie a des effets pervers sur l'éducation et la culture, qu'au moins on cherche par un nouveau projet pédagogique à en exploiter les potentialités
Type de document :
Communication dans un congrès
Les n(tic): représentations, nouvelles appropriations sociales, Oct 2004, France. pp.1-14, 2006
Liste complète des métadonnées


https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001701
Contributeur : Philippe Dumas <>
Soumis le : mardi 21 février 2006 - 18:41:23
Dernière modification le : lundi 20 avril 2015 - 09:56:49
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 21:53:56

Identifiants

  • HAL Id : sic_00001701, version 1

Collections

Citation

Philippe Dumas. Les (n)tic font-elles baisser le niveau ?. Les n(tic): représentations, nouvelles appropriations sociales, Oct 2004, France. pp.1-14, 2006. <sic_00001701>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

884

Téléchargements du document

1011