Du gisement des compétences locales et de leur transfert: quelles modalités ?

Yann Bertacchini
Résumé : Pour prétendre à la dynamisation spatiale de leur contenu, les collectivités locales détectent puis combinent les compétences disponibles, localisées et/ou mobiles. Ce travail d'inventaire est opéré en vue de structurer leur capital de ressources et d'intelligences dans l'optique de faire aboutir une politique de développement. [Bertacchini, 2001] La connexion de ce capital latent ou révélé ne s'obtient pas dans tous les cas. Ce tissu relationnel, physique ou virtuel, permet la mobilisation des compétences locales autour d'un objectif partagé et dans l'hypothèse de compétences complémentaires à réunir, à faciliter leur acquisition par un mode d'apprentissage approprié.”. Si nous pensons que c'est la territorialité, véritable phénomène informationnel, qui permet de transformer l'espace en territoire ce dernier, ne peut être construit qu'à l'aide du transfert des compétences locales identifiées. Or, la constitution des gisements de compétences et leur transférabilité repose sur l'engagement croisé des acteurs locaux.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00000863
Contributeur : Yann Bertacchini <>
Soumis le : jeudi 25 décembre 2003 - 19:44:21
Dernière modification le : mercredi 5 avril 2006 - 21:24:17
Document(s) archivé(s) le : lundi 14 février 2011 - 15:31:26

Identifiants

  • HAL Id : sic_00000863, version 1

Collections

Citation

Yann Bertacchini. Du gisement des compétences locales et de leur transfert: quelles modalités ?. 2001. 〈sic_00000863〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

174

Téléchargements du document

132