version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
Psychologie Française 54, 4 (2009) 287-305
Liste des fichiers attachés à ce document : 
DOC
Journal_Indicator_France_6.1.doc(5.2 MB)
PDF
Journal_Indicator_France_6.1.pdf(368.8 KB)
sic_00567847, version 1
Le JCR facteur d'impact (IF) et le SCImago Journal Rank Indicator (SJR) des revues françaises : une étude comparative
Joachim Schöpfel1, Hélène Prost2
(10/09/2009)

Une des fonctions principales des revues scientifiques est de contribuer à l'évaluation de la recherche et des chercheurs. Depuis plus de 50 ans, le facteur d'impact (IF) de l'Institute of Scientific Information (ISI) est devenu l'indicateur dominant de la qualité d'une revue, malgré certaines faiblesses et critiques dont notamment la sur-représentation des revues anglophones. Cela est un handicap aussi bien pour les chercheurs français que pour les éditeurs francophones ; publier en français n'est pas valorisant. Or, il existe depuis 2007 une alternative sérieuse à l'IF : le nouveau SCImago Journal Rank Indicator (SJR) qui applique l'algorithme de Google (PageRank) aux revues de la base bibliographique SCOPUS dont la couverture est plus large que celle de l'ISI. Le but de notre étude est de comparer ces deux indicateurs par rapport aux titres français. L'objectif est de répondre à trois questions : Quelle est la couverture pour les titres français indexés par l'ISI et par SCOPUS (nombre de revues, domaines scientifiques) ? Quelles sont les différences des deux indicateurs IF et SJR par rapport aux revues françaises (classement) ? Quel est l'intérêt du SJR pour l'évaluation, en termes de représentativité des titres français ? Les résultats de notre analyse de 368 revues françaises avec IF et/ou SJR sont plutôt encourageants pour une utilisation du nouvel indicateur SJR, du moins en complémentarité au IF : (1) Couverture : 166 revues sont indexées par l'ISI (45 %), 345 revues par SCOPUS (94 %), 143 revues par les deux (39 %). 82% des revues sont issus des domaines STM, 18% des domaines SHS. La couverture de SCOPUS est meilleure surtout en médecine et pharmacologie. (2) Classement : Pour les titres avec IF et SJR, la corrélation entre les deux indicateurs est significative (0,76). En termes de classement (ranking), l'IF différencie mieux les revues que le SJR (155 vs. 89 rangs). En revanche, du fait de la couverture plus exhaustive de SCOPUS, le SJR rend visible au niveau international davantage de titres. (3) Représentativité : L'intérêt de SCOPUS et du SJR réside dans la couverture plus représentative de l'édition française (19% vs 9% pour ISI/IF), notamment en STM (38% vs 19 %), beaucoup moins en SHS (6% vs 2 %). Sont indexés surtout les titres de quelques grands éditeurs français ou internationaux ; la plupart des éditeurs français (80 %–90 %) n'ont aucun titre dans le JCR et/ou SCOPUS, même si de nouveau SCOPUS est plus représentatif (avec 17% des éditeurs vs 10% pour le JCR). Les problèmes méthodologiques et les perspectives pour une évaluation multidimensionnelle sont discutés. L'étude compare le IF et le SJR par rapport aux 368 titres français avec IF et/ou SJR. Les résultats : La couverture du SJR est plus large que celle de l'IF (94% vs 45%) et meilleure surtout dans les sciences médicales. Pour les titres avec IF et SJR, la corrélation entre les deux indicateurs est significative (0,76). En termes de classement (ranking), l'IF différencie mieux les revues que le SJR (155 vs 89 rangs). L'intérêt du SJR réside dans la couverture plus représentative de l'édition française (19% vs 9% avec IF), notamment en STM (38% vs 19 %), moins en SHS (6% vs 2 %). One of the major functions of academic journals is to contribute to the evaluation of research activities and scientists. Invented more than 50 years ago, the ISI impact factor (IF) became the most important indicator of the quality of journals, in spite of well-known problems and critics such as the over-representation of Englishlanguage journals. This is a specific problem for French publishers and scientists; publishing in French is not valorising. Since 2007, the new SCImago Journal Rank Indicator (SJR) offers an alternative to the IF. SJR applies the Google algorithm (PageRank) to the journals of the SCOPUS bibliographic database that indexes more journals than ISI Web of Science. The goal of our study is to compare the two indicators for French academic journals, with three questions: Which is the coverage of French journals by ISI and SCOPUS (title number, scientific disciplines)? Which are the differences of the two indicators IF and SJR for the ranking of French journals? How do they cover the French academic journal publishing market (representativity)? The results of our study of 368 French journals with IF and/or SJR are in favour of the usage of the new indicator, at least as a complement to the IF. (1) Coverage: 166 journals are indexed by ISI (45%), 345 journals are indexed by SCOPUS (94%), 143 journals are indexed by both (39%). 82% of the journals are from STM, 18% are from SS&H. In particular, SCOPUS covers much better the medical and pharmacological sciences. (2) Ranking: The correlation of IF and SJR for the 143 journals with both indicators is high (0.76). The IF better differentiates the journals than the SJR indicator (155 vs. 89 rankings). On the other side, because of the larger source database, more French titles become visible on an international level through SJR than through IF. (3) Representativity: The SJR is more interesting and representative of the French academic journal publishing market than the IF (19% vs. 9%), especially for STM titles (38% vs. 19%), much less for SS&H titles (6% vs. 2%). Nevertheless, ISI (Web of Science) and SCOPUS index journals from only a small part of the French academic publishers (10%–20%). Again, SCOPUS is more representative than the ISI dababase (17% of the publishers vs. 10%). Methodological problems and perspective of a multidimensional evaluation are discussed. Our study compares the ISI impact factor (IF) with the new SJR for 368 French academic journals with IF and/or SJR. The results: The SJR coverage is better than of the IF (94% vs. 45%), especially in medical sciences. The correlation of IF and SJR for journals with both indicators is high (0.76). The IF better differentiates the journals than the SJR indicator (155 vs. 89 rankings). The SJR coverage is more representative of the French academic journal publishing market than ISI/IF (19% vs. 9%), especially for STM titles (38% vs. 19%), less for SS&H titles (6% vs. 2%).
1 :  GERIICO - Groupe d'Etudes et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication
2 :  INIST - Institut de l'information scientifique et technique
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Communication et information scientifique
Qualité des publications – Analyse bibliométrique – Bases de données bibliographiques – Scientométrie – Revues françaises
Quality of publications – Bibliometric analysis – Bibliographic databases – Scientometrics – French journals

tous les articles de la base du CCSd...