Accès libre, archives ouvertes et États-nations : les stratégies du possible

Résumé : Pratiquement depuis ses origines en 2002, le mouvement en faveur de l'accès libre s'est défini autour de deux stratégies : la publication dans des revues en accès libre et l'archivage des articles dans des dépôts en accès libre obéissant au protocole OAI-PMH. Depuis, ces deux tendances fonctionnent en parallèle, sans grands recoupements entre elles, si ce n'est une certaine résistance aux revues en accès libre de la part de certaines personnes qui soutiennent l'archivage des articles. Par ailleurs, la question de la relation des dépôts institutionnels avec les dépôts disciplinaires ou thématiques n'a jamais beaucoup progressé, les discussions se limitant souvent à démontrer la supériorité d'un modèle sur l'autre. Cette fragmentation du mouvement en faveur de l'accès libre ne joue pas en sa faveur. Pour autant, ces formes plus ou moins larvées de division ne sont pas nécessaires et encore moins une fatalité. Le texte qui suit cherche à montrer comment les deux grands courants de l'accès libre peuvent aisément s'articuler l'un à l'autre ; il montre également comment les « archives » ou dépôts thématiques peuvent s'adosser fonctionnellement aux « archives » ou dépôts institutionnels. La clef d'une architecture harmonieuse de l'accès libre se trouve facilement si l'on prête attention à la question du capital symbolique. Cette variable capitale explique une bonne partie du fonctionnement inadéquat du système actuel de communication scientifique. Elle est largement tributaire d'un dispositif et d'un seul : le « Web of Science » de la compagnie Thomson Scientific qui, grâce à des outils de mesure comme le facteur d'impact, n'est pas loin de monopoliser les instruments de mesure de la valeur scientifique. L'un des objectifs de l'accès libre, au-delà de son programme immédiat et évident d'offrir l'accès sans entraves à la littérature savante mondiale, est de corriger certains dysfonctionnements flagrants du système actuel de communication scientifique. En créant de nouveaux moyens de mesurer la valeur et l'impact des résultats de recherche, c'est-à-dire en diluant le monopole des instruments de mesure actuellement en place, le mouvement peut aussi trouver le moyen de se rassembler et d'avancer d'autant plus efficacement vers son but premier. En d'autres mots, c'est en travaillant simultanément la question de l'accès et celle de la mesure de l'impact ou valeur des publications scientifiques que le mouvement en faveur du libre accès atteindra son efficacité maximale.
docType_s :
Preprints, Working Papers, ...
2008


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00277755
Contributor : Jacques Ducloy <>
Submitted on : Wednesday, May 7, 2008 - 9:00:55 AM
Last modification on : Wednesday, May 7, 2008 - 1:00:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : sic_00277755, version 1

Collections

SHS

Citation

Jean-Claude Guédon. Accès libre, archives ouvertes et États-nations : les stratégies du possible. 2008. <sic_00277755>

Export

Share

Metrics

Consultation de
la notice

272

Téléchargement du document

80