version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
Bulletin de l'association Histoire et Informatique vol. 13/14 (2002)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
DOC
BD_Archimed_JDZ.doc(2.6 MB)
PDF
BD_Archimed_JDZ.pdf(384.9 KB)
HTML
index.html(148.8 KB)
sic_00095741, version 1
ARCHIMED - Une base de données historicisée au quotidien
Jean-Daniel Zeller1
(2002)

Les Hôpitaux universitaires de Genève, forment depuis 1995 un réseau d'établissements hospitaliers, comptant près de 7'900 collaborateurs travaillant sur 5 sites géographiques, comptant 2187 lits, et offrant annuellement 45'000 hospitalisations et 730'000 consultations ambulatoires (chiffres 2001). L'hôpital cantonal de Genève a été un des pionnier de l'informatique médicale en Suisse, voire en Europe. Dès 1976, le centre d'informatique hospitalière concevait le système DIOGENE, qui allait connaître de nombreux développements. Actuellement, la base de données patients rassemble les données d'environs un million de patients, avec un accroissement annuel de l'ordre de 40'000 patients. Dès le départ, le système DIOGENE a été conçu comme un système orienté patient et non pas comme un système de gestion administratif. Cependant, une telle base de données ne pouvait pas ne pas être exploitée du point de vue statistiques, tant pour des interrogations de type médical qu'administratif. Durant les premières années d'utilisation, ce type d'interrogation s'effectuait en mode batch, durant les heures creuses de l'exploitation. Cependant, ce type d'exploitation s'est progressivement heurté à plusieurs obstacles, et l'on envisagea la possibilité de créer une base « d'archivage » qui permettrait le lancement de requêtes statistiques sophistiquées, paramétrables, et sur une base anonyme sans mobiliser les ressources de la base de données opérationnelle. Ce projet vit le jour en 1993 par la réalisation de la base de données intégrée ARCHIMED,. Le concept clé de cette application réside dans la transcription des données liées aux patients en une série de « faits élémentaires », qui peuvent être manipulés ultérieurement de manière extrêmement performante. Pratiquement, les données préalablement sélectionnées des différents systèmes informatiques opérationnels, sont déversées quotidiennement dans une application qui les transforme en faits élémentaires puis les déversent dans la base de données ARCHIMED sur une base annualisée. Après dix ans d'activité (1993-2003) les chiffres sont les suivants : 70 millions d'enregistrements (faits élémentaires) Accroissement d'environs 1,5 Gigabytes par an (5MB * 365 j. = 1,8 GB) (soit 200 tables annuelles) Le concept qui a présidé à la naissance d'ARCHIMED a été d'ordre médical et opérationnel. Cependant, la nécessité d'harmoniser les données provenant de plusieurs systèmes initiaux, a forcé ses concepteurs à une réflexion ontologique qui a amené à une structuration qui rencontre les préoccupations d'une conservation des données à long terme. ARCHIMED représente donc un prototype de ce que pourrait être une base de donnée « historique », conçue dès le départ pour maîtriser un grand nombre de données à long terme. The university Hospitals of Geneva, formed since 1995 with a network of hospitable establishments, with 7'900 collaborators working on 5 geographic sites, with 2185 beds, and offering annually 175'000 hospitalizations (HC: 52'000) and 620'000 ambulatory consultations (2001). The cantonal hospital of Geneva was one of the pioneers of medical data processing in Switzerland, even in Europe. From 1976, a team of IT specialists-doctors, designed the DIOGENE system, which went through numerous developments. At present, the data base of patients DIOGENE gathers data for a little more than a million of patients, with an annual increase of the order of 45'000 new patients. From the beginning, the DIOGENE system was designed as a patient oriented system and not as an administrative system of management. Such a data base could be exploited from the statistical point of view, for example for queries of a medical type or administrative data. During the first years of use, this type of query was made in batch mode, during the ‘slack' periods. However, this type of exploitation gradually met with several obstacles and we envisaged the possibility of creating an “archival” data base with the possibility of directly interrogating an anonymised data base, by using browsers, without using the operational data bases resources. This project lives by the implementation of the data base integrated ARCHIMED system in 1993. The key concept of this application lies in the transcription of the data linked to the patients in a series of "elementary facts", which can later be manipulated in an extremely powerful way. Practically, the pre-selected data from the various operational computer systems, are filtered daily by a series of interfaces, which transforms them into elementary facts then places them in the ARCHIMED data base on an annualised base. After ten years of activity (1993-2003) the annual evolutions are the following : Increase in the neighborhood of 1,5 Gigabytes a year (5MB / j * 365 j. = 1,8 GB) 70 million entries (elementary facts) (i.c. the addition of 200 tables annually) The concept which presided over the birth of ARCHIMED was of a medical and operational order. However, the necessity of harmonizing the data resulting from several different operational systems, forced its designers to an ontological reflection leading to a structuralization meeting the concerns of a conservation of the long-term data. ARCHIMED represent therefore a prototype “historical” data base, designed at the beginning for the management of large amounts of data for long term preservation.
1 :  HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Communication et information scientifique

Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Gestion des connaissances

Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Ingénierie des systèmes d'information
base de données – entrepôt de données – ontologie – données historiques
databases – data warehouse – ontology – historical data

tous les articles de la base du CCSd...