version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
Dans Ethique et Tic - Ethique et Tic, France (2004)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
sic_00001703.pdf(161 KB)
sic_00001703, version 1
La fracture numérique est-elle une fatalité ?
Philippe Dumas1
(21/04/2004)

L'expression « fracture numérique », en anglais digital divide, a été introduite à la fin des années 90 par similitude avec celle de « fracture sociale » qui avait cours dans le débat politique. Elle se voulait une alerte à l'encontre des chantres de l'internet qui pensaient que le développement des technologies de l'information communication allaient créer une société sans classe fondée sur une disponibilité universelle du savoir et une démocratie immédiate. Elle visait à rappeler que l'accès et les bénéfices de l'internet étaient pour le moment l'apanage des sociétés les plus riches et les plus avancées, et que la plus grande partie de la population mondiale n'y avaient pas accès. Cette population se trouvant non seulement parmi les classes défavorisées des nations occidentales mais encore et surtout dans le monde en développement. La fracture numérique est ainsi devenue un des slogans des mouvements anti-mondialisation. La présente communication vise à recenser quelques données objectives sur le « sous développement numérique » et à montrer que les indicateurs couramment utilisés par les tenants de la fracture numérique sont partiels et sous-estiment les potentiels actuel et futur de l'internet pour le développement durable. Mettre la technologie au service du développement durable est une posture éthique qui met ces préoccupations à l'échelle de la planète. The expression "digital divide”, was introduced by the end of the Nineties as a parallel with that of "social divide" which had course in the political debate. It wanted to be an alarm against the cantors of the Internet who thought that the development of information and communication technologies were going to create a classless society based on a universal availability of the knowledge and an immediate democracy. It aimed at recalling that the access and the benefit of the Internet were for the moment the prerogative of the richest and most advanced societies, and that most of the world population did not have access to it. This population being not only among the underprivileged classes of the Western nations but more and especially in the developing world. The "digital divide” thus became one of the slogans of anti globalization movements. The present communication aims at recounting some objective data on "digital underdevelopment" and at showing that the indicators usually used to demonstrate the “"digital divide” are partial and underestimate the potential present and future of the Internet for durable development. To put technology at the service of durable development is an ethical posture which enlarge these concerns to the scale of the planet.
1 :  I3M - Information, Milieux, Médias, Médiations
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Economie, industries culturelles
information – communication – droit d'auteur – brevet – morale – éthique – pouvoir – responsabilité – constructivisme
information – communication – copyright – patents – moral – ethics – power – responsibility – constructivism

tous les articles de la base du CCSd...