version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
La Revue LISA / LISA e-journal. (2005)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
sic_00001620.pdf(139.9 KB)
sic_00001620, version 1
Réseaux relationnels et éclectisme culturel
Armelle Bergé, Fabien Granjon
(30/11/2005)

L'éclectisme culturel peut être décrit comme la tendance à l'hybridation des espaces culturels individuels où se mêlent certaines formes de la « culture consacrée » avec des éléments issus d'expressions culturelles considérées comme moins légitimes. Nous explorons, dans cet article, quelques formes de l'éclectisme culturel dans leur rapport aux sociabilités et montrons, au travers de quelques exemples, la manière dont les légitimités et les processus de reconnaissance peuvent être produits et travaillés par le collectif, ainsi que la façon dont les pratiques culturelles se combinent et se distribuent (dans le dire et dans le faire) en fonction des différents cercles composant le réseau relationnel des individus. Nous faisons l'hypothèse que les sociabilités sont des facteurs actifs dans la composition des éclectismes culturels et que ceux-ci jouent également un rôle important dans la différentiation des fréquentations sociales. Notre intérêt porte ainsi sur l'architecture des pratiques relationnelles dans ce qu'elles ont de spécifiques pour chaque individu quand elles se trouvent en lien avec des contenus culturels hétérogènes. Cultural omnivorousness – or éclectisme culturel – refers to the tendency to mix, in one's cultural space, elements belonging to highbrow cultural forms with others considered as popular or less legitimate. This article explores different patterns of cultural activities that mix differently ranked cultural elements, focusing on their relations to sociability. Drawing on examples from qualitative research, we show how cultural legitimacies can be produced by and worked out through the activities of groups and the ways in which cultural activities are combined and distributed, either in conversations – in talking – or in shared practices – in doing – according to the various groups that compose one's relational network. Our hypothesis is that sociability and its different forms play an active role in the formation of omnivorous cultural tendencies and that the latter in return influence the differentiation of social frequentations. Our interest in this article is then on the architecture of relational practices and their peculiar forms when mobilising cultural contents that are heterogeneous in terms of their degree of legitimacy.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Sociologie de l'information/communication
Éclectisme culturel – pratiques culturelles – réseaux relationnels – sociabilité – TIC
Cultural omnivorousness – cultural practices – relational networks – sociability – ICTs

tous les articles de la base du CCSd...