L'interdisciplinarité entre sciences dures et sciences humaines comme retour salvateur vers un état ontologique aboli par la spécialisation.

Abstract : Si l'on considère l'histoire des sciences dans son ensemble, on constate que les grands progrès et les grandes théories scientifiques jusqu'au 18ème siècle ont été le fait de penseurs universels pour lesquels la science s'inscrivait toujours dans une démarche à la fois philosophique, humaniste, métaphysique, voire théologique. Cet « état ontologique » fut remis en question à partir du début du 19ème siècle par la spécialisation nécessaire en raison des avancées des techniques et de l'émergence de modèles de plus en plus abstraits et de nouvelles disciplines. Nous montrerons comment cette spécialisation a coupé l'activité et l'enseignement scientifiques de leurs racines historiques et épistémologiques, restreignant souvent l'activité scientifique à une application mal appréhendée et mal relativisée de modèles et de « recettes » appris sans sens critique et sans les resituer dans l'évolution des idées qui y ont conduit. C'est sur des exemples concrets, et sur le constat des difficultés que connaît l'enseignement des sciences actuellement (en particulier la désaffection pour les études scientifiques) que nous conclurons à la nécessaire utilité d'un retour à une vision culturelle et transversale des sciences ontologiquement plus proche d'un universalisme actualisé que d'une spécialisation à outrance coupant malheureusement la pratique scientifique de ses racines.


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001465
Contributor : Gerini Christian <>
Submitted on : Tuesday, May 24, 2005 - 9:00:09 PM
Last modification on : Tuesday, May 24, 2005 - 9:00:09 PM

Identifiers

  • HAL Id : sic_00001465, version 1

Collections

SHS

Citation

Christian GERINI. L'interdisciplinarité entre sciences dures et sciences humaines comme retour salvateur vers un état ontologique aboli par la spécialisation.. May 2005. <sic_00001465>

Export

Share