version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
(2004)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
HTML
index.html(175.4 KB)
PDF
sic_00001372.pdf(149 KB)
RTF
sic_00001372.rtf(211.8 KB)
sic_00001372, version 1
L'éducation populaire aux prises avec la société de l'information : potentialités, risques et particularités
Nathalie Boucher-Petrovic
(30/06/2004)

Comment expliquer que des acteurs de l'éducation populaire fassent à leur tour référence à une société dite « de l'information », et semblent ainsi s'inscrire dans ce projet à visée fédératrice porté aujourd'hui en grande partie par les marchands et les pouvoirs publics ? Quels sont les enjeux à l'œuvre dans cette « rencontre » ? L'éducation populaire, outre une histoire longue et plurielle, ne forme pas un ensemble homogène. Elle est toutefois marquée par une philosophie commune oeuvrant dans le sens de l'émancipation sociale, culturelle et politique du peuple. Par ailleurs, les instances politiques et économiques ont besoin du concours et du relais des acteurs sociaux et des citoyens pour réaliser la société dite de « l'information ». Dans ce cadre, les associations seraient le relais du développement de cette société ; l'indispensable médiateur social de ce projet. Les mouvements d'éducation populaire recherchent, quant à eux, un mode d'emploi ; les moyens d'une mise en pratique pouvant servir les intérêts de l'éducation populaire, mais ils questionnent également les finalités inhérentes à ce modèle. En effet, la référence à la société de l'information serait le moyen de réactualiser les problématiques chères aux acteurs de l'éducation populaire, mais également de sortir de la crise de sens à laquelle ils se trouvent confrontés. Enfin, si ce rapprochement semble, à première vue, générer du consensus, les conflits inhérents à la confrontation des valeurs et des identités n'en disparaissent pas pour autant et interrogent les véritables enjeux que recouvre cette rencontre. How can we explain that some Popular education militants are also referring to the Information Society and thus seem to join this plan, carried to a great extent by merchants and the authorities ? Which are the stakes at work in this “meeting” ? Popular education, in addition to a long and plural history, is not homogeneous. However, Popular education is marked by a common philosophy aiming at developing social, cultural and political people's emancipation. In the mean time, political and economic authorities need to get the support of social actors to carry out the Information Society. Within this framework, associations would be the relay of the development of this society ; the necessary social mediator of this plan. Meanwhile, Popular education movements are seeking ways to appropriate this concept in order to make it able to serve the interests of Popular education. But they also question the specific purposes of this model. Indeed, the reference to the Information Society allows the militants of Popular education to update their traditional matters, and also to come out of the crisis they are facing. Lastly, if this meeting seems, at first sight, to generate consensus, the inherent conflicts in the confrontation of the values and identities do not therefore disappear and question the real stakes at work.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Espace public

Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Education, formation

Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Sociologie de l'information/communication
mouvements – éducation populaire – émancipation – populaire – société de l'information – TIC – associations – valeurs – représentations
movements – popular education – information society – ICT – values

tous les articles de la base du CCSd...