Management de la recherche et innovation technique, ou la dimension organisationnelle dans l'émergence d'ARPANET.

Résumé : Les rapports complexes entre techniques et formes d'organisation sont souvent appréhendés du point de vue de l'impact ou des effets des nouvelles technologies sur les organisations ; l'une des questions cruciales aujourd'hui ne concerne-t-elle pas précisément la manière dont évoluent les organisations, sous les conditions et dans le contexte de la numérisation ? En bref, comment le développement technique affecte-t-il les organisations, et notamment les formes managériales ? La problématique générale de cette communication partira d'une inversion des termes de cette (vaste) question : comment les formes managériales affectent-elles l'innovation technique, en quoi et comment les formes organisationnelles d'un projet technique interviennent-elles et jusqu'à quel point conditionnent-elles le succès du projet et/ou du processus d'innovation ? Cette communication se fonde sur une hypothèse, issue d'une observation empirique faite au cours de notre travail d'exploration du processus d'émergence d'ARPANET, ancêtre de l'Internet, et de la description du rôle particulier, décisif, joué par l'agence de financement de la recherche informatique, l'ARPA/IPTO, dans ce processus. L'étude approfondie des conditions d'émergence d'ARPANET et le suivi détaillé des divers acteurs et actants mettent en effet en évidence un fait qui ne surprendra que ceux qui croient à l'inéluctabilité des innovations techniques : le projet d'ARPA Network s'est heurté dès le départ à de nombreux obstacles et à des forces contraires, qui auraient pu faire avorter le projet de réseau. Cette hypothèse est la suivante : si ARPANET a pu réussir, i.e. voir le jour à l'automne 1969, alors que le projet avait failli échouer plusieurs fois, ce serait dans une large mesure grâce au mode de management très particulier de l'ARPA/IPTO. Et l'une des difficultés, pour l'observateur, consiste précisément à cerner cette mesure, en évitant de retomber dans les pièges d'une conception monochrome de l'innovation, rabattant l'innovation technique sur un seul facteur, qu'il soit technique, social, culturel ou politique. Dans cette problématique générale, cette communication s'organise ainsi autour de deux principaux axes : - un axe historique, visant à apporter un nouvel éclairage sur l'émergence d'ARPANET, en mettant l'accent sur la dimension organisationnelle du processus, notamment à travers le rôle de l'ARPA/IPTO, mais aussi les formes d'auto-organisation du réseau - un axe théorique : tout en refusant de faire de la dimension organisationnelle le seul élément déterminant et encore moins la causalité unique de l'émergence d'ARPANET, il s'agit de montrer en quoi les modes de management de la recherche ont été des facteurs essentiels, qui ont facilité le succès du processus d'innovation. Cet exemple nous conduira à réfléchir sur la question plus générale de la place du facteur organisationnel dans les processus d'innovation technique.
docType_s :
Conference papers
Les Recherches sur les communications organisationnelles en débat. Colloque du CERCOR, Université Rennes 2, 29-30 novembre et 1 décembre 2001., Dec 2001, Université Rennes 2, CERCOR


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001281
Contributor : Alexandre Serres <>
Submitted on : Monday, December 20, 2004 - 3:00:30 PM
Last modification on : Tuesday, April 18, 2006 - 4:00:57 PM

Identifiers

  • HAL Id : sic_00001281, version 1

Collections

Citation

Alexandre SERRES. Management de la recherche et innovation technique, ou la dimension organisationnelle dans l'émergence d'ARPANET.. Les Recherches sur les communications organisationnelles en débat. Colloque du CERCOR, Université Rennes 2, 29-30 novembre et 1 décembre 2001., Dec 2001, Université Rennes 2, CERCOR. <sic_00001281>

Export

Share

Metrics

Consultation de
la notice

132

Téléchargement du document

11