version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
(2004)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
sic_00001226.pdf(102.1 KB)
sic_00001226, version 1
Approche discursive et approche syntaxique des circonstants en corpus
Lydia-Mai Ho-Dac, Cécile Frérot
(22/06/2004)

Dans cette collaboration entre syntaxe et discours, nous souhaitons croiser les dimensions syntaxique et discursive pour étudier en corpus le fonctionnement des syntagmes prépositionnels (SP) circonstants. La notion de complément circonstanciel a fait l'objet de nombreux travaux et définitions (cf. Rémi-Giraud, 1998) ; on peut toutefois la caractériser de manière relativement consensuelle selon quatre composantes conjointes. D'un point de vue sémantique, le complément circonstanciel « précise l'idée du verbe en marquant la connexion de l'action avec un repère (temps, lieu, etc.) situé autour d'elle dans le monde des phénomènes » (Grévisse, 1993 : 477). La composition morphologique des circonstants peut couvrir une grande variété de configurations (adverbe, syntagme prépositionnel ou nominal, proposition subordonnée, etc.). Sur un plan syntaxique, les circonstants peuvent être intra ou extra prédicatifs, ces caractères distincts constituant les deux pôles d'un continuum plutôt qu'une opposition binaire (Vigier, 2003). Enfin, dans une approche discursive, les circonstants sont des expressions potentiellement cadratives en ce sens qu'elles posent un critère d'interprétation (le repère selon Grévisse) qui peut jouer sur un ensemble de propositions (Charolles, 1997) ; elles participent de ce fait à l'organisation du texte.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Ingénierie des systèmes d'information
Semaine du Document Numérique (SDN 2004) – Journée ATALA – La Rochelle. Traitement Automatique des Langues – syntagmes prépositionnels circonstants

tous les articles de la base du CCSd...