version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
(2004)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
sic_00001156.pdf(152.3 KB)
sic_00001156, version 1
De quelques éléments programmatiques pour une sociologie critique des usages sociaux des TIC
Fabien Granjon
(03/05/2004)

Si l'on peut se réjouir du fait que la théorie critique n'a eu de cesse de se préoccuper de la « question technique » (Adorno, Horkheimer, 1983 ; Marcuse, 1968 ; Habermas, 1984 ; Feenberg, 2004), les thèses développées par les représentants de l'école de Francfort et leurs continuateurs, ont cependant été, le plus souvent, cadrées par des approches de types dualiste et essentialiste. Peu enclines à saisir la dialectique de la technique et de la société autrement que sous les auspices d'une philosophie sociale déterministe assez peu attentive à la variété effective des usages sociaux de la technique, elles ont par exemple insisté sur le caractère idéologique de celle-ci (la technique comme idéologie matérialisée) mais ne se sont guère intéressées à sa profondeur sociologique. À l'inverse, s'est construite en France, à partir des années 80, une sociologie des usages sociaux de la technique (tout particulièrement des Technologies de l'Information et de la Communication) qui s'est appliquée à saisir la variété des processus d'appropriation sociale des TIC, mais s'est en revanche toujours tenue éloignée de toute perspective critique. Nous voudrions, ici, montrer l'intérêt qu'il y aurait à ce que ces deux approches de la technique se fécondent mutuellement pour déboucher sur une nouvelle heuristique dessinant les contours d'une sociologie critique des usages sociaux des TIC.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Sociologie de l'information/communication
sociologie des usages – pensée critique

tous les articles de la base du CCSd...