PRATIQUES ENONCIATIVES HYPERTEXTUELLES : VERS DE NOUVELLES ORGANISATIONS MEMORIELLES.

Abstract : L'intrusion de l'hypertexte dans la sphère du littéraire – en tant qu'exemplification des problématiques qui travaillent la sphère de la communication autour du modèle de Shannon et Weaver – n'a que peu changé la part et le statut dévolus à « l'auteur ». Si l'on fait exception de l'ensemble des dénominations d'ordre essentiellement affectif ou émotionnel, et correspondant uniquement à l'image qu'un individu veut donner de lui-même et non à la réalité pragmatique d'une quelconque fonction liée à un processus d'écriture ou de production textuelle, la principale nouveauté révélée par l'hypertexte dans la sphère des postures énonciatives possibles d'un point de vue auctorial, est celle qui contribue à forcer un peu la distinction – par ailleurs toujours possible – entre le « fond » et la « forme » d'une œuvre. Ce niveau de granularité , s'il est la plupart du temps sans effet notable sur l'œuvre, peut cependant, dans certains cas extrêmes remettre en cause la nature même des « œuvres-numériques-hypertextuelles » en scindant de manière définitive et exclusive les niveaux d'intervention – et donc d'autorité – de « l'auteur-responsable-du-fond » et de « l'auteur-ingénieur-responsable-de-la-forme ».


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00000996
Contributor : Ertzscheid Olivier <>
Submitted on : Monday, June 14, 2004 - 3:00:41 PM
Last modification on : Monday, June 14, 2004 - 3:00:41 PM

Identifiers

  • HAL Id : sic_00000996, version 1

Collections

SHS

Citation

Olivier Ertzscheid. PRATIQUES ENONCIATIVES HYPERTEXTUELLES : VERS DE NOUVELLES ORGANISATIONS MEMORIELLES.. Archee - Cybermensuel, 2004. <sic_00000996>

Export

Share