version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
(2004)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
sic_00000937.pdf(197.6 KB)
DOC
sic_00000937.doc(124.5 KB)
HTML
index.html(96.3 KB)
sic_00000937, version 1
Permanences et ruptures dans l'internationalisation du cinéma en Grèce
Eirini Sifaki
(14/03/2004)

Le cinéma et son commerce international constituent un domaine de recherche particulièrement propice pour étudier l'internationalisation de la communication, dans la mesure où il s'agit d'un médium dont le contenu est intégralement exploité à l'échelle mondiale. Cette internationalisation peut parfois prendre la forme d'un impérialisme culturel découlant d'un système de filiales (les transnationales de communication) mises en place très tôt par les studios américains. Ces filiales des majors ne se contentent pas de distribuer les films américains, elles interviennent également sur les marchés locaux où elles sont implantées. En Grèce, elles contrôlent, selon les années (de 1945 à nos jours), de 40 à 90% des recettes. Nous mènerons ainsi une micro-étude dans un espace géopolitique précis : celui de la Grèce. L'objectif de la présente communication est donc d'examiner le paysage cinématographique grec des années 1940 -1960 et consiste à démontrer en quoi les logiques commerciales (stratégies des entreprises de distribution et d'exploitation) ont toujours été assujetties aux stratégies internationales. La périodisation chronologique retenue témoigne par ailleurs du passage d'une organisation artisanale au développement d'une semi-industrie où, même si elle n'est pas comparable à celle des autres pays européens, la production locale a pourtant réussi à conquérir les spectateurs. Nous centrerons sur la nationalité et la provenance des films diffusés en salles, et plus précisément de ceux qui ont remporté le plus grand succès auprès du public. En outre, nous examinerons en quoi les modèles de fréquentation au sein de la population se modifient dans le temps. Manifestement, les questions actuelles sur l'homogénéisation et l'impérialisme culturel, à l'ère d'une mondialisation accrue des systèmes et produits de communication, trouvent un écho dans l'étude historique de l'industrie du cinéma. En examinant les symptômes récurrents, nous tracerons la continuité des logiques qui ressortent de cette interaction entre le local et le global. A travers cette étude, nous essaierons d'esquisser les permanences et les ruptures de cette internationalisation dans l'espace grec, afin de restituer sa place dans la situation actuelle des pratiques cinématographiques.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Cinéma, art, esthétique
Commerce international – cinéma grec – box-office

tous les articles de la base du CCSd...