version française rss feed
s'authentifier
Fiche détaillée  Récupérer au format
X° Colloque bilatéral franco-roumain, CIFSIC Université de Bucarest, 28 juin - 3 juillet 2003, (2003)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
DOC
sic_00000739.doc(89 KB)
PDF
sic_00000739.pdf(163.5 KB)
HTML
index.html(57.1 KB)
sic_00000739, version 1
NIVEAUX ET VALEURS DE L'INTERPRÉTATION D'UN MESSAGE
Gheorghe Ilie Farte
(16/10/2003)

NIVEAUX ET VALEURS DE L'INTERPRÉTATION D'UN MESSAGE Dans une définition étroite, la communication renferme les transactions symboliques, c'est-à-dire les interactions par lesquelles plusieurs personnes assignent conjointement significations aux ensembles de signes. Grosso modo, les protagonistes de la communication transmettent ou réceptionnent messages et ainsi ils jouent alternativement le rôle du destinateur respectivement le rôle du destinataire. Mais la transmission et la réception sont actions très complexes parce qu'elles se réalisent par rapport à toutes paramètres nécessaires de la communication – le destinateur, le destinataire, le message, le code, le contexte et le canal – et satisfaient toutes les fonctions correspondantes du langage: expressive, conative, poétique, métasemique, référentielle et phatique. En transmettant un message, le destinateur (1) s'autorévèle, (2) exerce une influence sur le destinataire, (3) indique le niveau de sa performance communicative, (4) transfère une information syntactique (concernant le code utilisé), (5) désigne un fragment de la réalité et (6) établit une relation spécifique avec le destinataire. En corrélation avec les actes du destinateur, le destinataire procède à une interprétation complexe du message reçu et accomplit six actions complémentaires. Plus exactement, il (1') discerne les aspects personnels du destinateur, (2') répond à l'influence ressentie, (3') indique le niveau de sa compétence communicative, (4') établit une correspondance syntactique entre message et code, (5') confronte le message avec la réalité et (6') maintient, modifie ou annule sa relation avec le destinateur. Les dernières actions qui constituent ensemble l'interprétation peuvent être jugées à l'aide de trois valeurs fondamentales – la précision, la complétude et l'adéquation – et déterminent décisivement la réussite de la communication.
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication/Théories information/communication
message – signification – acte de signifier – acte d'interpretation – valeurs de l'interpretation (la precision – la completude – l'adequation)

tous les articles de la base du CCSd...