Hypertextes et mondes fictionnels (ou l'avenir de la narration dans le cyberespace)

Jean Clément
Résumé : "Le récit commence avec l'histoire même de l'humanité; il n'y a pas, il n'y a jamais eu nulle part aucun peuple sans récit." écrivait Roland Barthes dans son Introduction à l'analyse structurale des récits . Le récit, en effet, a toujours survécu aux révolutions culturelles et technologiques des sociétés. Il a su s'adapter à tous les supports: l'oral, l'écrit, le texte imprimé, la bande dessinée, le cinéma, la télévision, etc.. Aujourd'hui, il est en train d'opérer son passage au numérique et au multimédia. Pour la première fois le dispositif narratif n'est plus sous le contrôle absolu d'un auteur/narrateur. Le lecteur, l'auditeur ou le spectateur ont affaire à une machine capable de générer des récits et/ou d'en modifier le cours en temps réel en réponse aux interventions d'un ou de plusieurs interacteurs. Pour la première fois textes, images, mondes virtuels en trois dimensions ne sont plus des objets figés, qui se donneraient à lire, à regarder ou à parcourir. Ils constituent des univers mouvants qui sont une invitation au voyage et à l'aventure. Se pose alors la question de l'avenir de la narration dans ce nouvel espace gouverné par la cybernétique. Que devient le plaisir d'écouter des histoires, de lire des romans, de regarder des films quand le lecteur est invité à participer au récit, à collaborer au drame, à jouer avec les personnages?


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00000294
Contributeur : Clément Jean <>
Soumis le : vendredi 13 décembre 2002 - 18:00:50
Dernière modification le : vendredi 13 décembre 2002 - 18:00:50

Identifiants

  • HAL Id : sic_00000294, version 1

Collections

SHS

Citation

Jean Clément. Hypertextes et mondes fictionnels (ou l'avenir de la narration dans le cyberespace). éc/artS, 2000. <sic_00000294>

Exporter

Partager