L'information en-ligne : un nouveau paradigme pour la médiation journalistique ?

Résumé : Les incidences des NTIC sur la profession journalistique sont repérables à un double niveau : celui des procédures de travail (nouveaux outils de recherche et de partage des informations dans les organisations) et celui des supports de diffusion (productions en ligne sous la forme de cédéroms et surtout de sites web). En ce qui concerne ce dernier aspect, la contribution du journalisme à la production de médias en ligne apparaît déjà très diverse, voire hétéroclite : transposition en ligne de supports existants, création d'espaces d'information spécifiques ou encore combinaisons plus ou moins réussies de formes traditionnelles avec des innovations que seuls les nouveaux réseaux numériques rendent possibles. En arrière plan de ce développement de médias en-ligne se profilent d'ailleurs d'importants enjeux de société : les effets structurants et déstructurants que peuvent avoir les nouveaux " portails " de communication électronique sur les territoires ; l'accès socialement partagé aux ressources numérisées ; la place des médias et des médiateurs dans un paysage élargi des acteurs de l'information. C'est désormais un fait indiscutable : le journalisme n'est plus, à lui seul, l'information. Les organisations médiatiques sont aujourd'hui concurrencées sur ce terrain par les acteurs les plus divers : administrations centrales, collectivités locales, grands groupes des industries culturelles et énergétiques, opérateurs de télécommunications...sans oublier les créateurs de start-up à vocation informationnelle (guides de ville, par exemple) mais non " journalistiques " au sens classique du terme. Ces mutations amènent ainsi le journaliste à devoir se positionner par rapport à des professions aussi diverses que celles de publicitaire, technologue, manager, et surtout de spécialiste en systèmes d'information (bases de données, veille, intelligence économique, sécurisation, marketing, datamining...). Cette nécessité n'a pas échappé à certaines formations en journalisme, qui tentent dorénavant de faire évoluer le journalisme vers le management de systèmes d'information, dans une perspective épistémologique sous-tendue par la prévision d'une convergence de l'économie de l'information autour du tryptique " télécommunications-audiovisuel-informatique ". A l'heure où les sciences de l'information et de la communication se donnent de plus en plus à penser au travers de modèles inspirés par les épistémologies constructivistes, il est d'ailleurs étonnant que constater le fossé existant entre la prolifération des discours pédagogiques euphorisants sur les réseaux et la réalité des contenus pédagogiques dispensés par les acteurs, largement marqués par un néo-positivisme et un néo-utilitarisme à peine réaménagés afin de satisfaire à la fois les besoins du marché et un souci de légitimation intellectuelle et académique. Le journaliste, pris dans une " Toile " qu'il aura contribué lui-même à tisser, ne deviendra-t-il plus qu'un rouage parmi d'autres d'une " société de l'information " dont il devrait être pourtant l'un des acteurs essentiels ? Au contraire, sa résistance et sa recomposition permettront-elles d'éviter que l'information ne devienne la première victime de cette " société " qui en porte ironiquement le nom ? Le " cyberjournalisme " correspond-il vraiment à un changement de paradigme dans la profession, comme nous l'annoncent nos collègues anglo-saxons ?


http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00000145
Contributor : Nicolas Pélissier <>
Submitted on : Tuesday, October 1, 2002 - 11:00:32 AM
Last modification on : Wednesday, April 5, 2006 - 10:00:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : sic_00000145, version 1

Collections

SHS

Citation

Nicolas Pélissier. L'information en-ligne : un nouveau paradigme pour la médiation journalistique ?. 2002. <sic_00000145>

Export

Share

Metrics

Consultation de
la notice

179

Téléchargement du document

38