Bienvenue sur la nouvelle plateforme d'@rchiveSIC !


Bref rappel : la création d'archiveSIC
@rchiveSIC a vu le jour en Mai 2002. Ce projet a fait l'objet d'une proposition sic_00000025 lors du colloque "Place et enjeux des revues pour la recherche en infoCom (SFSIC)", le 25 mars 2002 et a été retenu en conclusion de ces journées comme une piste favorisant le développement scientifique de notre communauté. Il s'inscrit dans le mouvement mondial des Archives ouvertes, dont le précurseur fut Paul Ginsparg au début des années 90, au "Los Alamos National Laboratory" (http://arxiv.org/). L'initiative de Paul Ginsparg a profondément ébranlé l'univers de l'édition en ouvrant la possibilité d'un monde plus différencié de l'édition scientifique et technique.

Le développement de ces nouvelles mémoires numériques entraîne un certain nombre de transformations et soulève des difficultés. Il offre aussi de nouvelles possibilités au premier rang desquelles un changement d'échelle majeur pour ce qui est de la mise en visibilité des travaux. Rendre visibles et accessibles les travaux des chercheurs en SIC n'est pas aisé (hétérogénéité de notre champ, multiplicité des revues, non indexation des revues dans les bases de données, accès coûteux, non disponibilité dans les BU, exemplaires épuisés, ...). Cette difficulté vaut pour la communauté elle-même. @rchiveSIC offre de plus une visibilité internationale (non seulement par le biais des moissonneurs OAI, mais aussi par la bonne indexation des archives par les principaux moteurs de recherche). Dans l'espace francophone, cela est manifeste si l'on se réfère aux textes déposés select("count(*) as NB", "T_PAOL_ARTICLE", "(INSTANCE LIKE '%[archivesic]%') AND FLAGDOC = ".VISIBLE); echo '['.$result[0]['NB'].']'; ?> en langue française. Cette mise en visibilité contribue à l'évidence, à la dynamique de la recherche de notre discipline.
De plus elle rend possible, à terme, de nouveaux modes de représentation de l'intelligence collective expression et exprimé des textes, documents, produits par les chercheurs en SIC. Ce nouveau mode éditorial offre aussi l'occasion de remettre en chantier la question des économies politiques des savoirs. La question n'est pas seulement celle des modèles économiques et financiers en débat et en confrontation, elle est fondamentalement celle des modèles socio-cognitifs et des types de pratiques intellectuelles possibles à présent, sous les conditions des mémoires hypertextuelles en réseau. Elle est celle de la possibilité de maintenir ouvert le creusement intensif des modes de circulation, de diffusion et de percolation des savoirs. Enfin elle est celle de la possibilité d'aller habiter les fronts de recherche, les dissensus comme condition de la pensée même, les zones d'indétermination des savoirs, des rapports complexes savoirs / non-savoirs.

Ce projet est vivant, il appartient aux chercheurs en SIC de le développer collectivement.

Pourquoi, ce changement ?
Derrière le changement visuel, @rchiveSIC est modifiée en profondeur.
@rchiveSIC a été créée grâce au concours du CCSD. L'équipe du CCSD a expérimenté dans un premier temps la plateforme Eprint avec These-En-Ligne, l'institut Jean Nicod et @rchiveSIC. Le succès de ces archives et la multiplicité des serveurs rendaient la maintenance lourde. En parallèle, le développement de la plateforme HAL débuté pour réaliser un point de soumission à ArXiv en France permet aujourd'hui d'agréger l'ensemble des archives supportées par le CCSD, facilitant ainsi la maintenance des différents projets. @rchiveSIC est désormais hébergée sur la plateforme HAL. Pour ceux qui connaissaient @rchiveSIC sous Eprint, nous avons souhaité conserver le principe d'un dépôt simplifié, minimisant le nombre de métadonnées à renseigner pour favoriser la mise en ligne (accessibilité, visibilité). De nouvelles fonctionnalités sont disponibles dans un souci de faciliter les dépôts ou encore de proposer de nouveaux services. Une aide contextuelle est disponible pour chaque écran de dépôt. Une aide globale est disponible.

Le mot des co-fondateurs A l'initiative de ce projet depuis 2002, nous (Gabriel Gallezot, Ghislaine Chartron et Jean-Max Noyer) sommes particulièrement attentifs à préserver une qualité de service et une facilité d'utilisation d'@rchiveSIC. Un ensemble de collègues modérateurs nous aident à valider le dépôt des textes soumis ainsi que leur adéquation aux thèmes de l'archive.
Si vous souhaitez faire des remarques ou des propositions sur l'archive, l'équipe d'@rchiveSIC est à votre écoute.

 

Documents avec texte intégral

1500